Les produits laitiers sont-ils mauvais pour la santé ?

Lait, mensonges et rhume : les produits laitiers sont mauvais. Supprimez les pour améliorer votre santé
Lait, mensonge et rhume…

Et si le lait ou les produits laitiers rendaient malade ?

Les produits laitiers rendent-ils malade ?

Chaque année c’est la même chose. Face aux petits maux tels que les rhumes, toux, bronchites… on va voir le médecin et on prend des médicaments.

Les produits laitiers rendent-ils malade ?

Souffrez-vous de nez qui coule, toux?

Pour ma part, j’étais enrhumée une bonne partie de l’année et très souvent ça dégénérait en trachéite ou angine voire bronchite. On pouvait trouver des paquets de mouchoirs dans chaque pièce de la maison (ce n’est pas très écologique, désolée…).

Je crois qu’on nous raconte des mensonges sur les produits laitiers !

Je suis un jour tombée sur un livre très intéressant. C’était une enquête très instructive et passionnante de Thierry Souccar (lire le livre) sur les supposés bienfaits ( ?) des produits laitiers.

Je suis allée plus loin et j’ai découvert que les produits laitiers pouvaient être à l’origine de troubles digestifs, d’infections ORL et même de certains cancers. En les supprimant de l’alimentation, on peut parfois faire disparaître les symptômes et  améliorer sa santé.

Saviez-vous que les produits laitiers issus de l’industrie agro-alimentaire que l’on achète en grande surface ont perdu une grande partie de leurs qualités nutritives ?

En effet, le lait utilisé a été pasteurisé (procédé qui consiste à le chauffer) pour le débarrasser des microbes et pour le garder plus longtemps. De plus, la pasteurisation détruit les vitamines et les enzymes naturellement contenus dans le lait cru et qui permettent au lait d’être mieux assimilé.

Faut-il évitez le lait et les produits laitiers

Alors j’ai décidé d’arrêter les produits laitiers pendant un certain temps.

En seulement quelques jours, je me suis sentie mieux et plus du tout de nez qui coule. Cela fait maintenant plus d’un an que je suis guérie. Miracle !

J’ai testé la même chose avec mes enfants. Et ils ne sont plus jamais malades.

Est-ce un hasard ?

Je ne le crois pas.

En effet, en écoutant les gens autour de mois je me rends compte qu’on fait très peu le lien entre les maladies et l’alimentation.

Les croyances sur le lait ont la dent dure

Lorsque je parle de cette expérience autour de moi, les gens sont souvent septiques. La crainte de manquer de calcium est très fréquente. Cela prouve que le message des professionnels de l’agroalimentaire pour nous faire consommer toujours plus de produits laitiers est toujours présent dans les esprits.

Supprimez les produits laitiers sans danger

Or, les produits laitiers ne sont pas la seule source de calcium. On en trouve dans beaucoup d’autres aliments notamment les oranges, les kiwis, les amandes, les figues et abricots secs…

Heureusement, il n’est jamais trop tard pour changer d’avis. J’ai eu beaucoup de retours de personnes qui ont essayé et qui ont vu leur santé s’améliorer.

Enfin, dès que vous vous sentez un peu fébrile ou qu’un petit rhume se profile, il est également recommandé de boire beaucoup d’eau. De même la vitamine C est bénéfique pour renforcer nos défenses immunitaires (500 à 1000 mg). On la trouve dans les fruits et légumes bien sûr ou bien en complément alimentaire.

Si vous aussi, vous souffrez des petits maux de l’hiver, essayez et tous ces symptômes pourraient bien disparaître. Tenez-moi au courant en mettant un commentaire ci-dessous.

 


(2052 lectures)

, , ,

Post navigation

One thought on “Les produits laitiers sont-ils mauvais pour la santé ?

  1. merci pour votre article et votre partage. j’ai vécu la même expérience. Ma référence était l’étude du Docteur Seignalet retranscrit dans le livre « l’alimentation ou la 3ème médecine ».

    Douleur inflammatoire dans le bas du dos qui survient à l’âge de 30 ans sans explication. suppression drastique des produits laitiers avec beaucoup de scepticisme durant 1 mois : douleurs disparues. plus aucune inflammation dans le bas du dos. Plus de nez qui coule non plus. plus de crampe abdominale. plus de bouton sur les épaules et le haut du dos. plus d’aphtes. plus de migraine. une vraie libération !

    Par la suite, Je m’autorise par gourmandise un peu de fromage dans mon alimentation, et en cas d’écart important, le retour de bâton était immédiat : les douleurs reviennent. alors je lève le pied…

    3 ans plus tard, je donne naissance à ma fille. je l’allaite. je m’aperçois que mes quelques écarts alimentaires passent très bien durant la grossesse et l’allaitement. Ma fille, par contre, est un bébé qui souffre : coliques, régurgitations, nuit difficile, pleurs…

    Je décide de supprimer de manière drastique tous mes écarts en produits laitiers de mon alimentation. les douleurs, régurgitations et coliques de ma fille ont stoppé en seulement quelques jours.

    Avec mon mari, on n’y croyait pas. Pour le moindre écart lorsqu’on mangeait chez des amis ou la famille, le délai était de 48h : une noix de beurre dans une poêlée de haricots verts le vendredi soir, et ma fille était malade comme un chien le dimanche soir…

    C’est cruel mais elle nous a servi de cobaye. On voulait être sûr… Et nous avons fait beaucoup de recherche sur le sujet. Aujourd’hui, nous avons 3 enfants en parfaite santé et nous ne cherchons plus à prouver quoique ce soit à qui que ce soit.

    Nous avons changé notre régime alimentaire. plus aucun produit laitier. quelques écarts seulement (j’adOOOre le fromage !). Et nous faisons simplement attention à la consommation excessive de produits transformés enrichis en gluten (par simple prudence suite à des corrélations sur des études mais sans aucune recherche poussée de ma part, ni cobaye sur ce sujet).

    Nous avons la chance, pour l’instant, de faire manger nos enfants à la maison. Je me suis tout de même battue pour mettre en place un PAI pour les goûters imposés au périscolaire, les gâteaux d’anniversaire à l’école ou la cantine occasionnelle.

    J’ai vécu mes échanges avec le corps médical pour mes enfants comme un combat. Certains étaient sensibilisés aux intolérances alimentaires. D’autres pas. Ce discours du lait, du calcium, du bienfait pour les enfants est lourdement encré. Avec un peu de recherche, on comprend vite comment ce discours est né et pourquoi ce discours est maintenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.