Allergie aux acariens : les solutions pour en finir

  • Post author:
  • Post category:Santé
  • Post last modified:03/06/2021

L’allergie aux acariens toucherait environ 20 millions de personnes en France.

Si vous souffrez d’allergies ou d’asthme, une minuscule créature vivant dans votre maison pourrait vous causer de gros problèmes.

Bien que vous ne puissiez pas les voir, il se peut que vous ayez une réaction allergique à leur égard. Il s’agit des acariens de la poussière, qui vivent dans de nombreux foyers.

Et ils sont peut-être le déclencheur le plus courant des allergies et de l’asthme tout au long de l’année.

Débarrasser entièrement votre maison de ces créatures est très difficile. Mais il existe des moyens de réduire vos réactions allergiques.

Qu'est-ce qu'un acarien ?

Les acariens sont le déclencheur d'allergies et de l'asthmeUn acarien ne mesure qu’un quart à un tiers de millimètre. Ils sont invisible à l’œil nu.

Au microscope, ils ressemblent à des insectes blancs. Ils ont huit pattes, ce ne sont donc pas des insectes, mais des arthropodes, de la famille des araignées (comme les sarcoptes scabiei qui provoquent la gale).

Ils se développent à des températures comprises entre 20 à 25°C. Ils aiment également un taux d’humidité de 70 à 80 %.

13 espèces d’acariens sont répertoriées. Elles sont toutes bien adaptées à l’environnement intérieur de votre maison.

Leur nourriture est constituée principalement des minuscules squames de peau humaine que les gens perdent chaque jour.

Ces squames s’infiltrent profondément dans les couches internes des meubles, des tapis, de la literie et même des jouets en peluche. Ce sont les endroits où les acariens se développent.

Une personne adulte moyenne peut perdre jusqu’à 1,5 gramme de peau par jour. Cela suffit à nourrir un million d’acariens !

Qu'est-ce qu'une allergie aux acariens ?

Un allergène est une substance qui provoque une réaction allergique. Les parties du corps et les déchets des acariens sont des allergènes pour de nombreuses personnes.

La plupart des acariens meurent en cas de faible taux d’humidité ou de températures extrêmes. Mais ils laissent leurs cadavres et leurs déchets derrière eux. Ceux-ci peuvent continuer à provoquer des réactions allergiques.

Dans une maison chaude et humide, les acariens peuvent survivre toute l’année.

Quels sont les symptômes de l'allergie aux acariens ?

Les symptômes courants sont les suivants :

  • éternuements
  • nez qui coule, 
  • nez bouché,
  • démangeaisons, yeux rouges ou larmoyants
  • conjonctivites allergiques,
  • démangeaisons du nez, de la bouche ou de la gorge, de la peau
  • écoulement post nasal (écoulement de mucus de l’arrière du nez vers la gorge)
  • toux

Si votre allergie aux acariens déclenche votre asthme, vous pouvez également ressentir les symptômes suivants :

  • difficultés à respirer
  • oppression ou une douleur dans la poitrine
  • sifflement ou une respiration sifflante à l’expiration
  • troubles du sommeil causés par l’essoufflement, la toux ou la respiration sifflante.

Comment un médecin diagnostique-t-il une allergie aux acariens ?

Pour la diagnostiquer, un médecin spécialiste peut vous faire passer un examen physique et discuter de vos symptômes.

Si vous avez des symptômes tout au long de l’année, vous pourriez être atteint entre autres, d’allergies respiratoires.

Votre médecin peut vous proposer un test cutané ou sanguin s’il soupçonne une allergie.

Le test cutané

Dans le test par piqûre/grattage, une petite goutte de l’allergène possible est placée sur votre peau.

Ensuite, l’infirmière ou le médecin pique ou gratte légèrement la tache avec une aiguille à travers la goutte.

Si vous êtes allergique à la substance, vous développerez une rougeur, un gonflement et des démangeaisons à l’endroit du test dans les 20 minutes.

Il se peut également qu’une papule se forme. Une papule est une zone ronde et surélevée qui ressemble à une ruche. En général, plus la papule est grande, plus il est probable que vous soyez allergique à l’allergène.

Un test positif à un allergène particulier ne signifie pas nécessairement que vous êtes allergique.

Les professionnels de santé doivent comparer les résultats du test cutané avec le moment et le lieu de vos symptômes pour voir s’ils correspondent.

Le test sanguin spécifique

Les tests sanguins sont utiles lorsque les personnes souffrent d’une affection cutanée ou prennent des médicaments qui interfèrent avec les tests cutanés.

Ils peuvent également être utilisés chez les enfants qui ne tolèrent pas les tests cutanés.

Votre médecin prélèvera un échantillon de sang et l’enverra à un laboratoire. Le laboratoire ajoute l’allergène à votre échantillon de sang.

Il mesure ensuite la quantité d’anticorps que votre sang produit pour attaquer les allergènes. Ce test est appelé dosage sanguin des IgE spécifiques (sIgE).

Comme pour les tests cutanés, un test sanguin positif à un allergène ne signifie pas nécessairement que cet allergène est à l’origine de vos symptômes.

Quel est le traitement de l'allergie aux acariens ?

Pour soulager les symptômes, l’étape la plus importante consiste à éviter et à limiter votre exposition aux acariens autant que possible.

Cependant, il est presque impossible de se débarrasser complètement des acariens dans votre environnement.

Vous pouvez également avoir besoin de médicaments pour contrôler les symptômes et doper votre système immunitaire.

Certains médicaments en vente libre ou sur ordonnance peuvent aider à réduire les symptômes des allergies respiratoires.

Les antihistaminiques

Les antihistaminiques sont disponibles sous forme de pilules, de liquides ou de vaporisateurs nasaux.

Ils peuvent soulager les éternuements et les démangeaisons du nez et des yeux. Ils réduisent également l’écoulement nasal et, dans une moindre mesure, la congestion nasale.

Les corticoïdes nasaux

Les corticoïdes nasaux sont un type de spray nasal. Ils réduisent le gonflement de votre nez et bloquent les réactions allergiques.

Ils constituent le type de médicament le plus efficace pour la rhinite allergique car ils peuvent réduire tous les symptômes, y compris la congestion nasale. Les corticoïdes nasaux ont peu d’effets secondaires.

Le cromolyn sodium est un spray nasal qui bloque la libération des substances chimiques à l’origine des symptômes d’allergie, notamment l’histamine et les leucotriènes. Ce médicament a peu d’effets secondaires, mais vous devez le prendre quatre fois par jour.

Les décongestionnants sont disponibles sous forme de pilules, de liquides, de vaporisateurs nasaux ou de gouttes.

Ils aident à rétrécir la muqueuse des voies nasales et à soulager la congestion. N’utilisez les gouttes et les vaporisateurs nasaux décongestionnants que pendant une courte période.

Les décongestionnants oraux peuvent provoquer des effets secondaires tels que des insomnies et une augmentation de la pression sanguine chez certaines personnes.

Pensez à consulter votre médecin avant de les utiliser.

L'immunothérapie

De nombreuses personnes souffrant d’une allergie aux acariens ne sont pas complètement soulagées par les médicaments.

Elles peuvent alors envisager une immunothérapie. Il s’agit d’une injection contre les allergies. L’immunothérapie est un traitement à long terme qui peut aider à prévenir ou à réduire la gravité des réactions allergiques.

Elle peut réduire l’évolution de la maladie allergique en modifiant la réponse immunitaire de votre organisme aux allergènes.

L'immunothérapie sous-cutanée (SCIT)

C’est une sorte de vaccin contre les allergies. L’immunothérapie sous-cutanée (SCIT) est un traitement efficace qui existe depuis plus de 100 ans.

Il s’agit d’une série de piqûres contenant des quantités de plus en plus importantes d’allergènes.

Une injection de l’allergène est faite dans la graisse sous votre peau environ une fois par semaine pendant la phase initiale du traitement.

De nombreux patients obtiennent un soulagement complet après avoir suivi le traitement SCIT pendant un à trois ans.

Certains médecins poursuivent le SCIT pendant une période de cinq ans ou plus.

Le SCIT peut apporter un soulagement durable des symptômes. De nombreuses personnes ressentent des bienfaits pendant au moins plusieurs années après l’arrêt des injections.

L'immunothérapie sublinguale

L’immunothérapie sublinguale (sous la langue)  ou SLIT est un moyen de traiter les allergies aux acariens sans injection.

Les patients placent de petites doses d’un allergène sous la langue. Cette exposition améliore la tolérance aux acariens et réduit les symptômes.

Cette méthode est presque surtout utilisée chez les enfants en raison du côté pratique, de l’absence de douleur. Il n’y a par ailleurs, pas d’effets indésirables sérieux. Parlez-en à votre allergologue si vous souhaitez en savoir plus sur le SLIT.

Les solutions pour prévenir les réactions allergiques ?

N’oubliez pas qu’avoir des acariens ne signifie pas que votre maison n’est pas propre.

Partout dans le monde, ces créatures vivent dans toutes les maisons, même les plus propres.

Mais vous pouvez réduire leurs effets. Il existe de nombreux changements que vous pouvez apporter à votre maison pour réduire le nombre de ces « invités » indésirables.

Des études montrent qu’ils sont plus nombreux dans la chambre à coucher que partout ailleurs dans la maison. C’est donc le meilleur endroit pour commencer.

Housses anti-acariens

Recouvrez les matelas, couettes et oreillers de housses anti-poussière à fermeture éclair.

Ces housses sont fabriquées dans un matériau dont les pores sont trop petits pour laisser passer les acariens et leurs déchets. Elles sont également appelées « imperméables aux allergènes ».

Les housses en plastique ou en vinyle sont les moins chères, mais certaines personnes les trouvent inconfortables.

Vous pouvez acheter des housses imperméables aux allergènes en tissu dans de nombreux magasins de literie ordinaires.

Une hygiène irréprochable et régulière

Lavez vos draps et couvertures chaque semaine à l’eau chaude. Vous devez les laver dans une eau d’au moins 60°C ou plus pour tuer les acariens.

Débarrassez-vous de tous les types de tissus dont ils raffolent et que vous ne pouvez pas facilement laver régulièrement à l’eau chaude.

Évitez les moquettes, les rideaux, les stores, les meubles rembourrés et les couvertures et oreillers en duvet dans la chambre à coucher. Mettez des stores à rouleau sur vos fenêtres au lieu de rideaux.

Demandez à une personne non allergique de nettoyer votre chambre. Si cela n’est pas possible, portez un masque filtrant lorsque vous faites la poussière ou passez l’aspirateur. 

L’époussetage et le passage de l’aspirateur soulèvent la poussière. Essayez donc d’effectuer ces tâches lorsque vous pouvez rester hors de la chambre pendant un certain temps après.

Les aspirateurs anti acariens

Aspirateur anti acarien à lumière UVLes aspirateurs à filtre spécial peuvent aider à empêcher les acariens et leurs déchets de retourner dans l’air. Ces aspirateurs sont testés scientifiquement et vérifiés comme étant plus aptes à rendre votre maison plus saine.

Il ne suffit pas de passer l’aspirateur pour les éliminer ainsi que leurs déchets. Une grande partie de ces petites bêtes peut subsister car ils vivent profondément dans la poussière de maisons. On les trouve dans le rembourrage des canapés, des chaises, des matelas, des oreillers et des moquettes.

Certains de ces aspirateurs anti acariens sont en plus du filtre spécial, munis d’une lumière UV.
Ces appareils avec la lumière UV sont très efficace. Cette lumière puissante les tue et limite l’éclosion de nouveaux œufs.

Traitez les autres pièces de votre maison comme votre chambre à coucher.

Arsenal de l'allergie anti-acariens

Voici d’autres conseils de bon sens pour limiter la prolifération des acariens :

Évitez les moquettes, si possible, ce sont des nids à poussière. Si vous utilisez une moquette, les acariens n’apprécient pas autant le type à poils courts et serrés.

Les tapis lavables sont préférables sur des sols en bois, en linoléum ou en carrelage régulièrement nettoyés à l’eau.

Lavez les tapis à l’eau chaude autant que possible. L’eau froide n’est pas aussi efficace.

Le nettoyage à sec tue tous les acariens et est également efficace pour éliminer les acariens qui vivent dans les tissus.

Maintenez l’humidité de votre maison à moins de 50 %. Pour ce faire, utilisez un déshumidificateur et/ou un climatiseur.

L’utilisation d’un filtre certifié anti acarien est conseillé pour votre appareil central de chauffage et de climatisation.

Cela peut aider à piéger les acariens de toute votre maison. Les purificateurs d’air autoportants ne filtrent l’air que dans une zone limitée. Évitez les appareils qui traitent l’air par la chaleur, les ions électrostatiques ou l’ozone.

Tous ces conseils sont un véritable plus pour tous ceux qui souffrent d’allergies lorsqu’ils sont mis en œuvre régulièrement.

Summary
Allergie aux acariens : les solutions pour en finir
Article Name
Allergie aux acariens : les solutions pour en finir
Description
L'allergie aux acariens provoque : nez qui coule, yeux qui démangent, asthme, eczéma. Les tests cutanés et traitements contre les allergènes
Author
You are currently viewing Allergie aux acariens : les solutions pour en finir