Manque de fer et symptômes : que dois-je faire ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Santé
  • Post last modified:07/06/2022

Un manque de fer peut provoquer des symptômes tels que la fatigue, des étourdissement, une paleur…  Ce sont des signes que vous avez peut-être une anémie du à déficit en fer.  Que pouvez-vous faire ?

Manque de fer Symptômes Anémie Carence en fer Carence ferriptive

Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est une carence en fer. Vous trouverez aussi des conseils pour reconnaitre les symptômes et ce que vous pouvez faire pour y remédier. 

Qu’est ce qu’un manque de fer dans l’organisme ? 

Le fer est indispensable dans le sang

La carence en fer est nommée anémie. Lorsque vous n’avez pas suffisamment de fer, votre corps ne peut pas produire suffisamment d’hémoglobine, la substance dans les globules rouges qui leur permet de transporter l’oxygène. En conséquence, l’anémie en fer entraine des symptômes que vous pouvez reconnaitre. 

Les besoins quotidiens en fer 

Le fer est un minéral essentiel pour notre organisme.  Un homme adulte en bonne santé a besoin d’un apport quotidien de 10 à 15 mg de fer.
Dans le cas des femmes, ce besoin est plus élevé tout au long de la vie. Et notamment avant la ménopause car leurs besoins en fer augmentent pendant les menstruations, la grossesse et l’allaitement.

D’autres pers peuvent présenter des carences en fer. Certains ont donc besoin d’une plus grande vigilence, particulièrement les enfants et les adolescents en pleine croissance. De même, les personnes souvent malades, les personnes âgées ou encore souffrant de maladies chroniques.

Les symptômes du manque de fer

Au début, l’anémie peut être légère et ainsi passer inaperçue. Mais à mesure que le déficit en fer s’aggrave, les signes et les symptômes s’intensifient.

La carence en fer apparait progressivement, les symptômes peuvent inclure : 

  • Fatigue ou épuisement total
  • Manque d’énergie
  • Chute des cheveux
  • Paleur de la peau
  • Douleur thoracique, rythme cardiaque rapide ou essoufflement inhabituel
  • Maux de tête, vertiges ou étourdissements
  • Mains et pieds froids
  • Difficultés de concentration
  • Inflammation ou douleur de la langue
  • Manque d’appétit, en particulier chez les nourrissons et les enfants souffrant d’anémie
  • Ongles cassants
  • Mauvaise cicatrication des plaies

Les causes de l’anémie ferriptive

L’anémie peut être causée par un manque d’apport en fer.
Pour exemple, les personnes qui ne mangent pas assez de protéines animales ou végétales sont souvent sujettes à une carence en fer.
Chez les femmes, les menstruations sont la principale cause d’anémie. Cependant, d’autres causes peuvent provoquer des saignements très légers mais continus, comme un polype dans l’intestin ou un ulcère de l’estomac.

Quand consulter un médecin

Si vous ou un membre de votre famille avez les signes et les symptômes décris plus haut dans l’article et laissant penser à une anémie ferriprive, consultez votre médecin.

Des examens sanguins pour évaluer le manque de fer

Corriger l’anémie ferriprive avec une supplémentation en fer est possible. Parfois, des tests sanguins ou des traitements supplémentaires pour l’anémie seront nécessaires.
Dans tous les cas, consultez votre médecin pour faire des examens sanguins et vous faire prescrire, s’il le faut une supplémenation en fer.

Précautions en cas d’auto supplémentation en fer

En tout cas, ne surchargez pas votre corps en fer car c’est dangereux. En effet, une accumulation excessive de fer peut endommager votre foie et entraîner d’autres complications.

Les solutions pour bénéficier d’un apport en fer suffisant 

Une alimentation enrichie en fer pour atténuer les symptômes

C’est le remède le plus simple : augmentez votre consommation en aliments riches en fer vous permet souvent de retrouver de l’énergie.

Aliments riches en fer

Les aliments les plus riches en fer sont à privilégier tels que la viande rouge (boudin, foie, agneau), le poisson et les crustacés (huîtres, palourdes), les œufs… Ceux qui n’apprécient pas la viande peuvent se tourner vers les légumes, notamment les légumineuses, les épinards, les salsifis, les endives, les aubergines, le soja, les haricots blancs, les lentilles, les pois chiches, etc.
Par ailleurs, le tofu ou les algues, comme la spiruline, sont des sources de fer importantes.
Enfin, les céréales (blé, millet) complètes (riz brun, pain complet, etc.) sont nombreuses pour recharger vos batteries en fer.
Encore une recommandation : mangez des fruits frais et de préférence issus de l’agriculture biologique car la vitamine C favorise l’absorption du fer.

Aliments à éviter pour optimiser l’assimilation du fer et éliminer les symptômes

Attention : certains aliments tels que les produits laitiers, le thé et le café réduisent l’assimilation du fer, aussi, limitez-les. 

L’homéopathie et les compléments alimentaires comme supplémentation en fer

L’homéopathie peut vous aider à combattre la fatigue et les autres symptômes.
Des compléments alimentaires à base de fer sont disponibles en pharmacie ou en magasin biologiques, sans ordonnance, sous forme de gélules, de comprimés ou bien liquide. Nous vous recommandons de les prendre en cure pendant un ou deux mois. Pas plus longtemps car absorber trop de fer n’est pas conseillé non plus. 

Du fer sur ordonnance en cas d’anémie

Prescription du Tardyferon B9 : médicament en cas de signe de carence en fer

En cas de véritable anémie, diagnostiquée par une prise de sang, les doses incluses dans les compléments ne sont pas suffisantes. En effet, si la prise de sang a révélé une diminution des taux de ferritine et d’hémoglobine, le médecin vous prescrira du fer à doses thérapeutiques.
Cette supplémentation vous sera prescrite sous forme de comprimés. Le plus courant est le Tardyferon® B9 pour une période de 1 mois. C’est un médicament remboursé par la sécurité sociale.

Inconvénient d’une supplémentation  médicamenteuse

Le principal inconvénient de ce médicament, comme pour les compléments alimentaires, est qu’il n’est pas toujours bien toléré.
Il peut provoquer des effets secondaires génants, une constipation ou une diarrhée. Si c’était le cas, demandez conseil à votre médecin pour vous prescrire un autre médicament.
En outre, des infection de fer peuvent être administrées en hôpital en cas de carence grave. 

You are currently viewing Manque de fer et symptômes : que dois-je faire ?