IMC : Etes vous en surpoids ?

Saviez-vous que calculer votre IMC, l’indice de masse corporelle, est un bon moyen d’évaluer votre poids santé ?

L’IMC vous indique si vous êtes en surpoids ou au contraire trop maigre. En effet, lorsque vous vous éloignez de votre poids normal, les risques pour votre santé augmentent. Surtout s’ils sont en rapport avec de mauvaises habitudes alimentaires ou à un mode de vie trop sédentaire. De plus, il permet d’évaluer les éventuels problèmes de maladies chroniques pouvant mettre en cause votre qualité de vie et votre longévité.

L’IMC est donc bien utile d’autant plus qu’il est le seul indice standard de référence validé par l’Organisation mondiale de la santé.

Le calcul de l’IMC est très simple.

Pour le déterminer, vous utilisez votre poids (en kilos) et votre taille (en cm) pour déterminer votre masse graisseuse.

L’IMC a été développé à l’origine pour aider à identifier les problèmes de poids au sein d’une population. Bien qu’il ne détermine pas le pourcentage de graisse corporelle, il est souvent utilisé pour avoir une idée générale de votre poids santé.

Car je vous le rappelle, le poids idéal n’existe pas, chaque personne est différente et unique !

Calcul de l'IMC

Faîtes le calcul de l'indice de masse corporelle rapidement en utilisant le tableau ci-dessous :

Entrez votre taille en centimètre et votre poids en kg.


Interprétez vos résultats

Une fois que vous avez déterminé votre score IMC, vous êtes classé dans différentes catégories :

IMCInterprétation
moins de 18,5Maigreur *
18,5 à 25Poids normal
25 à 30Surpoids
30 à 35Obésité Modérée
35 à 40Obésité sévère
plus de 40Obésité Morbide

* Maigreur ou Insuffisance Pondérale

Est-ce que vous êtes en surpoids ?

L’IMC est-il fiable ?

L’indice de masse corporelle est un bon indicateur de la masse grasse. Mais il existe d’autres indices plus personnalisés prenant en compte d’autres variables pour calculer votre poids idéal.

En effet, bien qu’il soit l’indice le plus courant et le plus connu, il présente des inconvénients importants. Le premier est qu’il ne prend en compte que le poids du corps, et non la composition du corps dans sa globalité.

Par exemple, les personnes ayant une quantité élevée de graisse corporelle et une faible masse musculaire ont souvent un score normal.

Souvent, les personnes musclées ont un poids corporel élevé en raison de leur masse musculaire mais très peu de graisse corporelle. A tord, elle sont considérées comme des personnes en surpoids et obèses. Pourtant, elles n’ont pas besoin de perdre du poids et paraissent avoir une corpulence normale.

Pour exemple, observez les femmes ci-dessous. Elle ont toutes moins de 35 ans et pèsent toutes 70 kilos. Mais elles sont très différentes !

Indice Masse Corporelle Femmes en surpoids

Enfin, cet indicateur peut être faussé lorsque l’on considère les personnes particulièrement grandes ou petites. Ou encore pour les femmes enceintes.

De même, il ne prend pas en compte votre âge. Pour les femmes de 35 ans et plus, les évènements tels que les grossesses, les habitudes alimentaires ont une incidence sur le poids. Il en est de même autour de 40 ans en raison des changements hormonaux et de la préménopause.

La relation entre l’IMC, la corpulence et la taille lors de la détermination d’un poids « sain » selon les groupes d’âge et le sexe est pour le moins compliquée.

Alors, cet indice devrait plutôt être utilisé comme un indicateur parmi d’autres. Gardez en tête que si vous êtes dans les scores d’extrême maigreur, de surpoids et d’obésité, votre santé est en danger.
Si vous avez un doute, un avis médical peut vous aider. L’essentiel est de se sentir bien et en forme !

Indice Masse Corporelle Femme poids idéal poids santéBien que le score de l’IMC ne soit pas parfait, il reste un outil utile pour mesurer le poids par rapport à la taille. Il correspond donc au poids santé et prend en compte les risques et complications en rapport avec un surpoids. L’IMC peut être considéré comme un signal et qu’il est utile de faire des examens complémentaires. Demandez conseil à votre médecin pour avoir des conseils pour votre santé et votre bien-être.

 

Pourquoi un IMC élevé est un risque pour la santé ?

IMC Femme poids de formeAvec un score de moins de 18.5, vous êtes dans la catégorie des maigres.

Si votre score est entre 18.5 et 25, vous êtes censé avoir un poids normal.

Lorsque votre score est supérieur à 25 vous êtes en obésité modérée, sévère ou morbide au-delà. Votre IMC et élevé et vous êtes considéré en surpoids. 

Notez qu’en cas de surcharge pondérale, il a été prouvé que vous pouvez avoir un risque plus important de maladies liées au poids. Vous risquez d’avoir de l’hypertension, des maladies cardiovasculaires, du diabète, un cancer, un accident cardiovasculaire cérébral ou encore de l’apnée du sommeil.

Si votre score est élevé, votre médecin évaluera votre risque pour ces maladies. Il utilisera d’autres indicateurs clés comme le tour de taille et les antécédents familiaux.
Lorsque votre surpoids est très important et que vous avez un indice de plus de 35, dans certains cas, vous pourriez envisager une sleeve pour retrouver un poids santé.

Les personnes dont l’IMC est égal ou supérieur à 25 présentent un risque élevé de maladies cardiaques, de diabète et autres, en raison de l’impact d’un excès de graisse corporelle sur les organes, les cellules et les fonctions du corps :

Les maladies cardiovasculaires

Plus la graisse exerce une pression sur vos organes, plus il faut du travail pour faire circuler le sang dans le corps.

Si votre IMC est égal ou supérieur à 27, ou si vous avez un excès de graisse abdominale (un tour de taille égal ou supérieur à 89 cm pour les femmes, ou égal ou supérieur à 102 cm pour les hommes), vous êtes plus susceptible de souffrir d’hypertension artérielle, d’une augmentation des taux de lipides sanguins et de maladies coronariennes.

De plus, votre médecin peut comparer votre tour de hanches et votre tour de taille. C’est ce que l’on appelle le rapport taille/hanche, comme autre outil pour déterminer si vous avez trop de graisse abdominale.

Le diabète de type 2

Après un repas, les aliments sont décomposés en un sucre appelé glucose.

Cela déclenche la production d’insuline par le pancréas, qui permet au glucose d’entrer dans les cellules de l’organisme, où il est utilisé comme énergie.

Chez certaines personnes en surpoids ou obèses, ce processus ne fonctionne pas efficacement et le glucose n’est pas bien absorbé.

Au lieu de cela, il s’accumule dans la circulation sanguine, ce qui peut endommager les nerfs et les vaisseaux sanguins.

Par conséquent, ça entraîne des complications telles que les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, la cécité, les maladies rénales, les problèmes nerveux, les infections des gencives…

Pourquoi un faible IMC est aussi un risque pour la santé

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un problème de santé aussi répandu qu’un IMC élevé, un IMC très bas vous expose à un risque accru pour certaines maladies :

L'ostéoporose

Les personnes en sous poids exercent moins de pression sur leur squelette, ce qui peut sembler une bonne chose, mais signifie en fait que les activités quotidiennes renforcent moins les os.

L'anémie

Les personnes ayant un IMC faible ont rarement une alimentation équilibrée, ce qui peut entraîner une anémie (faible nombre de globules rouges). En particulier lorsque les taux d’acide folique et de fer sont insuffisants.

Comme les globules rouges fournissent de l’oxygène aux tissus de l’organisme, un nombre insuffisant de globules rouges peut entraîner de la fatigue et, dans les cas graves, une arythmie cardiaque.

Affaiblissement du système immunitaire

Une bonne alimentation alimente les cellules qui réagissent aux infections et aux maladies.

Si vous souffrez d’une grave insuffisance pondérale due à un régime hypocalorique pauvre en nutriments essentiels, vous risquez davantage de tomber malade.

En effet, vous ne bénéficiez pas des bienfaits d’une alimentation équilibrée pour votre système immunitaire.

Poids idéal ou poids forme

Le poids idéal est difficile à déterminer car il dépend de nombreux facteurs.

Lorsque vous pensez à atteindre le poids « idéal », vous vous imaginez peut-être entrer dans une taille spécifique ou ressembler à quelqu’un que vous connaissez, mais ce qui compte vraiment, c’est de viser un poids santé.

C’est un objectif qui ne repose pas sur des chiffres arbitraires mais sur votre corps et ce dont il a besoin pour bien fonctionner.

Le poids de forme ne se calcule pas. Vous le ressentez. Pas seulement sur le plan physique, psychologiquement aussi.

Ce poids forme, ce n’est pas le poids dont vous rêvez et vous ne le trouverez pas forcément en regardant le cadran de votre balance.

Il est au bout de votre parcours personnel lorsque vous aurez retrouvé une vie apaisée, sans stress et une relation sereine avec l’alimentation. 

Même si vous avez toujours lutté contre votre poids, vous pouvez apporter des changements transformateurs à votre santé à tout moment de votre vie.

Soyez actif

La mise en place d’un programme d’exercice physique est bénéfique pour la santé et vous aidera à réduire le pourcentage de graisse dans votre corps.

Des séances d’entraînement régulières amélioreront votre apparence et votre humeur, en plus de faire baisser votre poids.

La musculation et l’entraînement par intervalles à haute intensité sont d’excellentes options pour réduire la graisse corporelle.

Apportez des changements mineurs mais efficaces à votre routine.

Allez au travail à pied ou prenez les escaliers plutôt que l’ascenseur. 

Mangez consciemment

L’alimentation contribue à 80 % de notre prise ou perte de poids.

Faites de l’alimentation saine un changement de style de vie et non un régime que vous devez suivre pendant une courte période.

Soyez cohérent et discipliné dans vos choix alimentaires et faites des écarts de temps en temps, mais pas trop souvent.

Une alimentation consciente est la moitié de la bataille gagnée.

Faites le plein de protéines et de bons gras à vos repas et réduisez votre consommation de glucides.

Tenez un journal alimentaire pour consigner tout ce que vous mangez. Si possible, consultez un diététicien pour vous faire aider.

Dormez suffisamment

Votre corps a besoin de suffisamment de repos pour avoir un métabolisme sain.

Dormez suffisamment pour garder votre poids sous contrôle.

Adoptez des habitudes de sommeil saines afin que votre corps sache quand il est temps de s’éteindre et de s’endormir.

N’utilisez aucun gadget pendant une heure avant de dormir. Essayez d’éloigner la télévision de la chambre à coucher.

Couchez vous tous les soirs à la même heure et évitez de consommer de la caféine ou de l’alcool avant de vous coucher.

Célébrez vos progrès

Suivez vos progrès depuis le jour où vous avez commencé.

Un bilan hebdomadaire ou mensuel vous aidera à rester motivé et à corriger les points faibles.

Fêtez vos réussites !

Il existe de nombreuses applications qui permettent de suivre différents aspects de votre santé, qu’il s’agisse d’une alimentation saine, de l’enregistrement des repas ou de l’enregistrement des séances d’entraînement.

Montez sur la balance régulièrement

Pesez vous régulièrement.

Cela vous aide à vous tenir à votre objectif et vous donne un retour immédiat sur vos efforts.

Pesez vous une fois par semaine à la même heure.

La constance est la clé

Au lieu de vous lancer à fond dans vos programmes d’entraînement et de manger sainement pendant un mois, puis de retomber dans votre ancien mode de vie malsain, il est préférable de rester cohérent avec de petits changements.

Commencez par de petits pas et progressez vers un mode de vie sain, régulier et constant.

De cette façon, vous programmez votre esprit pour qu’il accepte les petits changements et s’installe dans la nouvelle routine.

Chaque semaine ou chaque mois, remplacez une mauvaise habitude par une nouvelle, plus saine.

S’il est important de calculer l’IMC et de déterminer où vous vous situez dans le spectre de la santé et de la forme, une valeur trop élevée ou trop basse ne doit pas vous décourager.

L’âge, le sexe, la masse musculaire et la masse osseuse sont autant d’éléments qui contribuent au calcul de l’IMC et il convient de l’ajuster en conséquence.

Pour rester en bonne santé, assurez-vous d’avoir une alimentation saine et de suivre un régime d’exercice régulier.

You are currently viewing IMC : Etes vous en surpoids ?